Le monde de l’image persiste encore trop fréquemment à représenter les femmes sous un unique profil décoratif et hyper-sexualisé, tout en offrant au spectateur une vision uniforme des corps féminins. LA femme est ainsi avant tout mince – ou plutôt maigre -, montée sur de longues jambes, a la peau immaculée et une poitrine généreuse, un sourire radieux dès le réveil sous un regard profond, une chevelure brillante et volumineuse. La femme fatale se doit encore d’être aguicheuse en exhibant sans complexe ses formes de rêve sur une publicité de boisson rafraîchissante, au salon de l’auto, ou sur une affiche de concert. Nous avons laissé la petite poupée blonde dicter le canon de beauté occidental, et tout ce qui s’en éloigne est ignoré et rejeté des arts visuels – ce que l’on reproduit directement dans la société.

Cette série de corps nus, comme tirés au hasard dans la rue, tente de rappeler que les corps féminins diffèrent généralement de ce que veulent bien montrer le photographe, le réalisateur ou le dessinateur, qui définissent à eux seuls LE corps de référence grâce à une sélection peu représentative de la gent féminine, et cela sans compter le maquillage, la chirurgie esthétique, et Photoshop.

Les positions choisies par les modèles évoquent physiquement les conséquences psychologiques que peut entraîner la sensation de hors-norme corporelle et comportementale, dans une société où l’apparence est toute puissante. À huis clos, le spectateur est témoin de l’invisible du quotidien: son regard implique la gène, la peur du jugement ou des intentions, voire de la honte.

 

Theo_Heritier_Bodies_12

Theo_Heritier_Bodies_11

Theo_Heritier_Bodies_10

Theo_Heritier_Bodies_09

Theo_Heritier_Bodies_08

Theo_Heritier_Bodies_07

Theo_Heritier_Bodies_06

Theo_Heritier_Bodies_05

Theo_Heritier_Bodies_04

Theo_Heritier_Bodies_03

Theo_Heritier_Bodies_02

Theo_Heritier_Bodies_01

 

Les personnes ayant posé bénévolement pour ce projet ont chacune répondu à une annonce invitant toute femme à y participer, sans aucun critère d’âge, d’origine ou de taille.